Nombreux d'entre nous croient que pour transmettre des connaissances ou savoirs-faire, il est préférable d'écrire un essai. Ils se mettent alors la pression, certains de ne pas y arriver. Par le biais de ce court article, je voudrais tous et toutes les rassurer : le précis, c'est bien aussi! Professionnels qualifiés, leurs auteurs travaillent vite et bien. Leurs écrits nous sont bien utiles. Il faut dire ce qui est : ils tapent en plein dans le mille!

Pour nous instruire et nous informer, ils rédigent de petits manuels qui ne contiennent rien que l'essentiel. Pour être accessibles au grand public, ils s'expriment dans un langage semi-technique. Les termes consacrés sont bel et bien employés mais pour le reste, les choses sont simplifiées. Dans un style direct, ils titrent les différentes sections. Leurs paragraphes ne sont jamais très longs. L'usage des tirets peut souvent dépanner. C'est bien pratique et c'est fait exprès! Ces ouvrages ont une vocation initiatrice. Ils s'adressent en priorité aux étudiants ou novices. Pour se cultiver, apprendre des choses ou les synthétiser, tous ces gens pourraient lire des pavés. Les précis existent : ils n'y sont pas obligés!

Prenons l'exemple du docteur Jacques Chazeau dont l'ouvrage s'intitule précis de psychologie de l'enfant.   Tout au long de ce fascicule, l'auteur nous renseigne sur les phases de développement de l'enfant (foetus, nourisson, jeune enfant ou adolescent), les différentes compétences acquises (capacités motrices et l'engagières, développement du psychisme, socialisation, rôle du jeu ou du dessin). Le livre ne compte qu'une centaine de pages mais cela suffit. Je n'y connaissais rien et j'ai tout compris!

 

cible