Je ne perds jamais rien : soit je gagne, soit j’apprends

Vous ne le saviez peut être pas : ces propos sortent de la bouche d’un homme politique très déterminé. Pendant cinq ans, il a gouverné l’Afrique du Sud. Dans ce pays, il s’est battu pour l’égalité, la tolérance et la fraternité. Il a passé 27 ans en prison avant de se relever. L’optimisme est sa plus grande qualité. Il n’a jamais renoncé . Il a reçu plus de 250 récompenses, dont le prix Nobel de la paix. En décembre 2013, il nous a quittés. Voyez vous de qui je veux parler ? Il s’agit bien sûr de Nelson Mandela.Qui ne le connaît pas?

En s’exprimant ainsi, il rejette clairement l’échec. Pour lui, de chaque événement de la vie, il y a quelque chose à tirer. Ce n’est pas si grave d’échouer.S’il on obtient pas ce que l’on attendait, on développe le goût de l’effort et du sacrifice. On prend du recul. La distance nous aide à réfléchir, à faire le point. Avec le temps, on comprend. On tire une ou des leçons dont on se souviendra éternellement.

Si un même événement se reproduit plusieurs fois, alors on le gérera de mieux en mieux. On saura comment réagir, à quoi s’attendre. En cas de victoire ou de réussite, on est bien évidemment satisfait. Il faut savoir se féliciter, s’auto motiver. Il faut éviter de trop souvent sombrer dans le désespoir ou le découragement.

En prononçant de tels mots, ce grand homme introduit deux autres concepts : l’expérience et la persévérance. Pour espérer réussir, il faut essayer, découvrir. Les choses peuvent parfois sembler compliquées mais nos convictions nous poussent à continuer. On veut y croire, ne rien avoir à regretter.

Enfin, en lisant cette célèbre citation, nous comprenons que la vie est bien trop courte pour être gâchée. Il faut donc en profiter. La chance ne se présentera peut être qu’une seule fois : il ne faut pas la laisser filer. Il faut oser se lancer. S’il on ne veut pas recommencer, on aura tout de même tenté. Alors qu’est ce que vous attendez ? 

 

Mandela